10 FAUSSES croyances sur l’allaitement

allaiter-les-pieds-sur-terre-banniere.png

Petites synthèse des idées reçues sur l’allaitement (il y en a pleins d’autres) Mais si en 28 mois et demi d’allaitement (pour l’instant) mon expérience peut servir à d’autres mamans allaitantes, alors je partage ce que j’ai appris à travers ces jolis mois lactés

1- Allaiter ça fait mal.

FAUX ! Lorsqu’on allaite, effectivement, des douleurs peuvent être ressenties, les toutes premières, celles de la maternités ce sont généralement les crevasses. Elles sont pour la plupart des cas liées à une mauvaise posture du bébé au sein, ou à un frein de langue trop court. Il y a des solutions, et en cas de douleurs, il est essentiel d’être entourée pour en déterminer la cause (La Leche League, Consultante en Lactation IBCLC)

2- Je n’ai pas assez de lait.

FAUX ! Répétons le, et martelons le. LE MANQUE DE LAIT N’EXISTE PAS !!! Il est possible de constater une baisse de lactation (prise d’un nouveau contraceptif hormonal, apparition d’un grossesse, mauvaise stimulation du sein par bébé). Mais, le « manque de lait » se soigne.

Le plus gros soucis apparaît lors des jours de pointes généralement autour de 3-6-9 semaines et mois. En réalité bébé tète énormément, et les seins semblent « vides », « mous » en fait, il s’agit juste de bébé, qui signifie au corps de maman qu’il est temps de réadapter le lait et la production parce qu’il a tout simplement grandit. Ça dure entre 24 et 48h et puis, ça passe. Ce n’est en aucun cas un manque de lait, bien que beaucoup de mamans, mal informées et mal soutenues par le corps médical croient en cette fausse croyance.

Seins « mous » ne veut pas non plus dire manque de lait. Avec le temps et lorsque la lactation est bien installée, les fameuses « montées de lait » ne se font plus ressentir.

3- Mon lait n’est pas suffisamment nourrissant.

FAUX ! Un bébé qui tète mais qui ne prend pas assez de poids n’est pas un signe de lait pas nourrissant. Il peut s’agir d’une succion pas assez efficace, d’une mauvaise position d’allaitement, de l’introduction d’une tétine (et donc le bébé réclame moins et donc il n’a pas « sa dose ») . Il peut aussi s’agir d’une non reconnaissance de la part des parents des signes qui montrent que bébé veut téter et alors, le bébé n’a pas non plus « sa dose ». (Rappelons aussi que les courbes du carnet de santé ne sont pas adaptés pour un bébé allaité et qu’il faut utiliser les courbes oms. ICI)

Tout ce la s’apprend, il suffit juste de s’entourer de professionnels qualifiés en allaitement.

4- Après 3/6/12 mois allaiter ne sert plus à rien.

FAUX ! Rappelons les recommandations OMS. « L’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit être complété par une autre alimentation. »

Allaiter n’est pas qu’un lien avec maman, allaiter permet de transmettre de sacrées défenses immunitaires à bébé. Allaiter permet de donner à bébé le lait le plus adapté, bref c’est du sur mesure. Alors qu’il ai 3 jours, 3 mois ou 3 ans, l’allaitement est TOUJOURS utile.

5- Je fume, alors je ne peux pas allaiter.

FAUX ! Allaitement et tabac sont compatibles. Il suffit juste d’éloigner les tétées de la cigarette. On a observé moins de problèmes respiratoires chez les enfants allaités de mamans fumeuses, que chez les enfants au biberon de mamans fumeuses. Alors si, évidemment, il est préférable de ne pas fumer. Le tabagisme n’est pas un frein à l’allaitement.

6- J’ai pris des médicaments alors je ne peux pas allaiter/ je dois stopper mon allaitement

FAUX ! La plupart des traitements sont compatibles. Il suffit de vérifier sur le site du CRAT (ici) Il existe dans la plupart des cas une alternative.

7- Un biberon de temps en temps ce n’est pas la mort.

FAUX ! Une confusion sein tétine est TOUJOURS possible, que ce soit au premier ou au millième biberon. Oubliez les biberons soit disant physiologiques, la confusion peut se faire quand même. Il est tout de même possible de donner son lait autrement qu’au sein en cas d’absence, ou de volonté de faire participer papa. Au DAL, à la tasse à bec, au verre, à la paille, à la cuillère.

8- Je reprends le travail, alors je dois arrêter d’allaiter.

FAUX ! Il est possible d’allaiter de de travailler. En France, les femmes disposent d’une heure quotidienne dans le cadre du travail pour tirer leur lait jusqu’aux un an de l’enfant, et la location d’un tire lait est remboursée par la sécurité sociale (avec ordonnance). Si au début, la tâche semble fastidieuse et effraie un peu, allaiter et travailler et la plupart du temps conciliable.

9- Parfois bébé fait des caprices, il ne faut pas que je le colle au sein systématiquement

Avant l’âge de dix huit mois, les enfants ne font pas de caprices. Ils ne savent juste tout simplement pas s’exprimer comme nous. Au delà de ça, si un enfant réclame le sein et quelle que soit la raison, c’est qu’il en a besoin.Dans les premières semaines de vies l’allaitement est au signe d’éveil et à la demande.

10- Allaiter ça fatigue.

Avoir un enfant ça fatigue ! Se lever la nuit pour préparer un biberon ça fatigue, alors que donner une tétée allongé repose d’avantage. Les hormones de l’allaitement permettent souvent aux mamans de se réveiller, juste avant leur bébé et de se rendormir en même temps. Pour gérer la fatigue, il est recommandé de garder bébé dans la chambre parentale (dans son lit, dans un couffin, en cododo, là encore il y a pleins de solutions) au moins les six premiers mois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s